LYRIC

Ainsi tout droit de visite m’est ôté
Votre justice a tranché
Mon áme mon coeur je ne verrai donc plus mon bébé
comme on le voudrait

Je sais nous n’avons jamais atteint des sommet
je sais nous nous regardions doucement sombrer
Impossible de caresser à  nouveau les cheveux de mon petit homme
D’embrasser son ventre dodu et lisse comme une pomme

Je sais tu ne supportais plus mes mains sur ton corps
Je sais tu n’étais plus trčs loin de souhaiter ma mort
Impossible de garder sur moi son odeur
Comme un précieux trésor
Et je cherche partout mon bébé son odeur
Peut-útre suis-je déjà  mort

Je sais tu m’as haàЇ en silence toutes ces années
Je sais tu me méprisais, tu me maudissais
Je te dégoûtais je le sais, je sais

Apprúte-toi donc à  recevoir tous ces cadeaux recommandés
Une à  une les partie de mon anatomie
Une jambe et puis l’autre et puis un bras et caetera
Mon meilleur ami se chargera de terminer la besogne pour moi
Quand il sera en áge mon amour n’aura plus
Qu’à  reconstituer ce puzzle
Pour reconnaître enfin son vrai pčre.

SHARE