LYRIC

À donner tant de bonheur, elle oublie les gants noirs
Avancée, déhanchée, un boléro
Elle refait l’histoire et puis finit par s’en vouloir
Encore ces violons, encore ces violons

Silence sur ses lčvres, comme je respire
De t’aimer follement, mon Amour pour toujours

Maintenant visée au cœr, elle en fait des ravages
Enlacer. Tout lácher, fleur écorchée
Elle défait l’histoire et puis, c’est l’histoire à  l’envers
Elle se donne… Encore ces violons

Qui pleurent dans ses rúves, comme je respire
De t’aimer follement, mon Amour pour toujours

Tant de bruit, de fureur sur le lit du naufrage
Où son corps de déchire, on a fait l’histoire
On a fait l’histoire depuis, c’est l’histoire d’un fou

T’aimer fol’ment, mon Amour, t’aimer fol’ment pour toujours
T’aimer fol’ment pour toujours, t’aimer phonement
Folle, mon Amour, aimer-aimant, pour toujours, toujours, toujours
T’aimer fol’ fol’ fol’ fol’.

SHARE